Single post

Dire « non » : mission impossible ?


Pourquoi est-ce qu’on dit « oui », alors qu’on aimerait désespérément dire « non » ?  Pourquoi n’arrive-t-on pas à écouter ses propres besoins ? Pourquoi ne peut-on pas se positionner explicitement face à certaines personnes ?

Le schéma classique est : on aimerait dire « non », on n’y arrive pas, on se sent mal, on culpabilise et on s’imagine « nulle » … et la boucle est bouclée… oui, mais non ! Sans jeu de mots, on peut mieux faire !

 

Pourquoi je n’y arrive pas ?

1/ Il est salutaire de repérer le type de contexte qui nous met mal à l’aise : est-ce toujours lors des mêmes situations, est-ce toujours face à certaines personnes ou face à certains types de personnalités ou est-ce, encore, un sentiment plus général et diffus ?

2/ Il est également utile de prendre le temps d’aller dire « bonjour » à nos peurs ! Oui, je sais, ce n’est pas très glamour, mais c’est malheureusement essentiel, car derrière le fait de ne pas oser dire « non » se cachent très souvent des peurs. Les reconnaître et les nommer permet d’aller droit au but.

Voici différents types de peur qui pourront vous « parler » :

  • Peur du rejet
  • Peur du regard des autres
  • Peur de la confrontation
  • Peur de se montrer sous son « vrai » jour
  • Peur de paraître inconvenable
  • Peur que le « non » sorte mal … on a accumulé tellement de frustrations, qu’on a peur d’ouvrir le canal du « non » car on imagine qu’une fois ouvert, il ne pourra plus se refermer …

Je m’arrête là, mais vous pouvez continuer votre propre liste !

3/ Une autre clé est de lister nos croyances :

  • si je dis ceci, mon interlocuteur va penser cela.
  • Si je dis « non » à mon amie, elle va penser que je ne l’aime pas.

Vraiment… ? Comment pouvez-vous vous en être si sure, si vous n’avez jamais essayé ! Non, je n’essaie pas de vous piéger, mais bien de vous donner des pistes pour faire face à vos peurs !

Comment je peux dire « oui » ?

 Deux possibilités

1/ En accompagnement, je travaille avec mes clientes sur :

  • les différentes façons de dire « non »
  • comment dire « non » en faisant respecter ses propres limites
  • les conséquences de ce qui passe lorsque le « non » est prononcé
  • le fait d’apprendre à désamorcer une agression verbale
  • apprendre à exprimer une insatisfaction

2/ Je travaille également sur l’élaboration des valeurs, des envies et des besoins qui permettent de prendre une décision en toute connaissance de cause. Ce travail permet de prendre conscience que lorsqu’on dit « non » à l’autre, bien souvent, on dit « oui » à soi… et c’est le début du respect et de la bienveillance envers nous-mêmes.

Si on considère que la vie met sur notre chemin les personnes dont nous avons besoin à des moments spécifiques, vous pouvez imaginer changer votre point de vue. Au lieu de vous dire que vous « êtes nulle » de ne pas pouvoir dire « non », vous pouvez vous dire que la vie vous offre une opportunité de vous affirmer et de prendre la place qui vous revient !