Single post

La vulnérabilité : pourquoi la montrer ?


C’est OK d’exprimer sa vulnérabilité ! Comment résonne cette affirmation en vous ?

Pour un nombre assez important d’entre nous, exposer sa vulnérabilité peut engendrer de la honte. Être vulnérable, c’est reconnaître ses « faiblesses », se montrer impuissant/e, désarmé/e ou encore sans défense.

Personnellement, au fil du temps, je me suis construit une armure pour me protéger et faire croire que tout allait bien tout le temps ! Je « devais » me montrer forte, capable de gérer ma vie et de mener à bien mes projets. Sauf que dans la « vraie vie », aucune personne n’est infaillible. Nous avons toutes et tous nos côtés positifs et nos points à améliorer, c’est ce qui fait de nous des êtres humains (et non des machines !).

Alors, pourquoi passons-nous un temps considérable à cacher nos parties vulnérables ? En ce qui me concerne, mon éducation a joué un rôle fondamental dans ce processus. Je devais réussir et montrer que j’étais cette femme forte qui gère tout ce qui lui est demandé au quotidien. J’ai donc commencé à me créer une carapace afin de bien cacher ce qui ne pouvait pas avoir de place : la peur, les tentatives ratées, les doutes, les incertitudes…

Cette armure m’a d’abord permis d’enfouir ma fragilité et mes émotions. Mais, à force de bien cacher ma vulnérabilité, j’ai, peu à peu, perdu contact avec elle… Je me suis détachée de ces parties de moi que je considérais comme « faibles ». Jusqu’au jour où cette armure est devenue bien trop lourde à porter pour moi et qu’elle s’est cassée en mille morceaux.

J’ai d’abord fait une crise panique : « comment allais-je pouvoir montrer mes faiblesses ? » et « qu’est-ce que les gens allaient penser ? ». Je me suis retrouvée confrontée à deux de mes plus grandes peurs :

  • oser me montrer telle que je suis vraiment
  • oser affronter le regard de l’autre avec la peur de déplaire

La vie ne m’a pas laissé le choix que de sortir sans armure. Et que s’est-il passé dans les faits ? À ma plus grande surprise, j’ai vécu l’inverse de ce que j’avais pu imaginer. En montrant mes faiblesses, j’ai reçu de la compassion et de l’amour des autres ! Incroyable ! J’ai découvert que lorsqu’on parle « vrai » sans artifice, les autres reçoivent ce geste avec un grand respect. Une communication bienveillante d’âme à âme peut se mettre en place. J’ai découvert que plus on se montre tel qu’on est, plus nos relations deviennent faciles, simples et porteuses !

Une de mes clientes en a récemment fait l’expérience. Elle a osé dire qu’elle traversait une période un peu compliquée, qu’elle n’avait pas toutes les réponses, qu’elle ne savait pas où elle allait présentement. Elle est complètement sortie de sa zone de confort. Elle avait peur, mais grâce à son accompagnement, elle s’est lancée.

Son verdict ? La peur de se montrer « vulnérable » et donc à la merci des autres ne s’est pas réalisée. Même mieux : elle a reçu de l’aide, de l’appui et des encouragements de sa famille et de ses amis. Elle n’en revenait pas. Elle venait de faire une grande découverte et d’ouvrir une porte restée fermée bien trop longtemps.

Si ce sujet vous intéresse et pour aller plus loin, je vous propose :

Si vous avez aussi envie de vous montrer telle que vous êtes, prenez contact avec moi pour discuter de votre situation : gaelle@amiparcours.ch